Numericable Labox en mode bridge : c’est pas tout…

Bonjour les gens,

Aujourd’hui, je vais vous parler du mode Bridge de LaBox Numericable. Et je commencerai par la conclusion : Numericable a bien fait de racheter SFR, pas besoin de changer de slogan publicitaire (“C’est pas tout !”).

Donc LaBox Numericable. D’abord le bon : la TV c’est vraiment bien, c’est la meilleure expérience télévisuelle que j’ai jamais connue. C’est dommage, je regarde peu la télé…

Maintenant le moins bon (parce que je me laisse un peu de latitude pour m’énerver plus tard) : le routeur. La box est belle, le matériel semble de bonne qualité, mais le firmware est… comment dire…moisi ?

J’ai depuis de nombreuses semaines des soucis récurrents d’Internet qui décide, pendant quelques secondes voire quelques minutes, de ne pas répondre. J’ai depuis trouvé la raison (en fait un souci de serveur DNS interne), mais j’ai d’abord pensé que c’était la box. Cette dernière est par défaut en mode routeur, qui comme son nom l’indique, va tout gérer de A à Z au niveau Internet. L’interface Web pour paramétrer ce routeur date d’un autre temps, ses fonctionnalités sont minimalistes voire limitantes, affiche des informations fausses à se demander si ce n’est pas l’interface d’un autre routeur…

Bref, le routeur de LaBox ne me convient pas. Il est possible de basculer dans un autre mode appelé “bridge”, qui pensais-je va transformer LaBox en un bête modem (comme la Freebox par exemple, mode que j’utilisais d’ailleurs quand j’étais chez Free). Je dispose d’un Netgear WNDR3700v2, flashé avec un firmware DD-WRT récent, plein de fonctionnalités et en lequel j’ai confiance; je vais m’en servir comme routeur digne de ce nom.

Pour configurer effectivement LaBox en mode bridge, il faut indiquer l’adresse MAC de la patte réseau du routeur Netgear connectée à Internet (aussi appelée WAN), puis valider. Cela change le mode de fonctionnement de routeur à bridge, affectant alors par DHCP une adresse IP publique au port WAN du routeur Netgear. Tu remarqueras, ami lecteur, que je n’ai pas écrit “l’adresse IP publique de LaBox”, car ce n’est pas le cas; l’adresse IP publique affectée est toute autre. C’est expliqué nulle part, mébon, soit.

Il est alors précisé sur les forums que j’ai parcouru (celui-ci en particulier, très instructif) qu’il faut redémarrer LaBox (bouton on/off à l’arrière), puis redémarrer le routeur externe, ce que je fais dans cet ordre. Le routeur Netgear récupère alors une adresse IP publique sur sa patte WAN, tout semble en ordre.

Petit changement, pour joindre l’interface Web de la partie modem de LaBox, il faut maintenant utiliser 192.168.100.1. Pas de mauvaise foi, c’est indiqué.

“Et c’est pas tout.” (c) SFR/Numericable

En fait, pas tout à fait. Je finis par perdre Internet au bout d’un temps non déterministe, et cette fois c’est différent des coupures courtes durées précédemment rencontrées, il s’agit d’une coupure définitive jusqu’à action : dans certain cas, forcer le renouvellement de l’adresse IP affectée au routeur suffit, dans d’autres il faut redémarrer le routeur.  J’ai alors désactivé tout ce que je pouvais trouver sur la configuration du modem LaBox : uPnP, Dynamic DNS (oui parce que chez Numericable, pas d’IP fixe…), tout ce qui touche au filtrage en conservant le MultiCast (cf. capture ci-dessous). Ya du mieux mais pas du bien. En cherchant un peu niveau connectique physique, je me suis rendu compte que le routeur Netgear était connecté sur l’interface 4 du switch réseau de LaBox, là où précédemment était connecté le switch du réseau local à LaBox. Manifestement, il ne faut pas. En déplaçant le câble réseau vers le port n°1 de LaBox, je gagne infiniment en stabilité.

Les “services” LaBox tels qu’ils doivent être en mode bridge selon mon expérience…

 

“Et c’est pas tout.” (c) SFR/Numericable

Maintenant que j’ai un Internet qui fonctionne correctement, il est temps de remettre en place les redirections de ports que j’avais précédemment positionnées sur LaBox. Et là, surprise : ceux de LaBox sont toujours actifs. Ah mais alors le mode bridge n’en est pas tout à fait un alors, LaBox continue à router un peu. Dont acte. Je nettoie la partie “redirection de ports” de LaBox pour ne plus y avoir d’entrée, et je repositionne les réglages sur le routeur Netgear. Confiant, je teste. Ca ne marche pas. Là et las, je me surprends à ne pas être surpris plus que ça finalement…

Je teste depuis mon réseau Interne, les redirections quand j’indique l’IP affectée à la patte WAN du routeur Netgear sont bien honorées. Bon, que se passe-t-il encore avec ce routeur LaBox en mode-bridge-en-fait-non-pas-tout-à-fait-le-routeur-est-encore-là-ah-mais-mon-bon-môssieu-on-ne-s’en-débarrase-pas-comme-ça ? Un petit scan des ports ouverts sur l’IP publique “par l’extérieur” (pratique le smartphone) montre que les ports que je redirige ne sont pas ouverts, donc ça ne peut pas marcher, logique. Je constate donc que comme j’ai enlevé les redirections de ports sur LaBox, LaBox décide d’elle-même que tout doit être fermé ! Je découvre alors l’existence, jusqu’ici négligée (parce que j’en voyais pas l’intérêt), de l’option “déclenchement de ports”. Cette option permet d’autoriser des ports qui seront donc ouverts au niveau de LaBox, qui seront en effet vu comme tels par le scan de port. J’ouvre tout, c’est mon routeur Netgear qui va gérer, et tout fonctionne enfin.

C’est pas naturel tout cela quand on vient d’un environnement Free…

This entry was posted in Coup de gueule, Internet, Réseau, Technologie and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Numericable Labox en mode bridge : c’est pas tout…

  1. rokdun says:

    Eh bien, quelle galère ! Que de soucis pour juste arriver à se débarrasser de la box…

    Géniale ta phrase “Là et las, je me surprends à ne pas être surpris plus que ça finalement…”

Laisser un commentaire