Die Google Reader Die ! Long Live Tiny Tiny RSS !

Bonjour les gens,

Vous avez sûrement entendu parler du choix très regrettable de Google d’arrêter Google Reader. C’est regrettable car en ce qui me concerne, c’est le point focal qui concentre tous les flux RSS constituant mes actualités.

C’est le risque de reposer totalement sur un service dans le Cloud : on est dépendant de sa durée de vie. C’est aussi le risque de reposer sur un service _gratuit_ dans le Cloud : on est dépendant du fait que ça rapporte probablement pas grand chose au fournisseur du service, qui décide de donner un grand coup de hache “no matter what” (comme ils disent). Ca ressemble assez en fait au problème que posent les DRM : si le fournisseur qui délivre l’autorisation d’utilisation du media dysfonctionne ou disparaît, on ne maîtrise plus l’accessibilité du-dit media (et ça peut aller jusqu’à disposer d’un film acheté, par exemple, qu’on ne peut plus visionner, à jamais).

En ce qui me concerne, c’est le dernier service supprimé unilatéralement par Google que je subirai. Il me faut donc trouver une alternative à Google Reader qui ne risque pas d’être fermé parce que non rentable ou fermé parce que le fournisseur disparait.

Par conséquent, il me faut un service que je puisse héberger moi-même, et j’ai trouvé la perle rare : Tiny Tiny RSS. Il s’agit d’une application Web, en environnement PHP+MySQL, qui fait exactement (peu ou prou) ce que faisait Google Reader (oui, pour moi c’est déjà du passé).

Installé sur un serveur Linux, ça rend bien le service, l’interface Web est utilisable (même si elle peut s’améliorer), et il existe même un client pour Androïd (pas encore testé).

A partir de maintenant, je m’auto-suffis pour les actualités (à base de flux RSS), et je vais pouvoir réfléchir sérieusement à des alternatives pour d’autres services de Google ou en mode Cloud (Dropbox, Google Drive, … : attention, OwnCloud me fait de l’oeil). Certes, tant que j’aurai un téléphone Androïd, je ne pourrai pas totalement virer Google. Mais cela ne va pas m’empêcher de virer ce que je peux au profit, autant que possible, de l’auto-hébergement.

Je suis bien conscient que l’auto-hébergement n’est pas à la portée de tous, c’est une solution technique qui nécessite des compétences ad-hoc. Il ne s’agit en aucun cas d’une condamnation du principe du Cloud, le concept reste intéressant. C’est plus une question de niveau de maîtrise du concept dont il est question ici (et je n’aborde pas l’aspect confidentialité, qui lui aussi pose question).

This entry was posted in Coup de gueule, Internet and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Die Google Reader Die ! Long Live Tiny Tiny RSS !

  1. rokdun says:

    Moi aussi j’aimerai bien un truc genre Owncloud… Seul problème : le débit. Quand je suis chez moi en direct sur mon NAS, aucun souci. Mais hors de chez moi (en vacances ou au boulot), avec un upload à 128 kbit/s soit 15 ko/s, impossible de télécharger des gros trucs…
    Bon. Normalement la fibre arrive bientôt chez nous, dans moins d’un an :-)

Laisser un commentaire